Page 1 sur 1

Germanisation du patronyme en 1942

Message Publié : 12 Mai 2015, 22:14
par bduc67
Bonsoir,

Sur un acte de mariage de 1919 à Woerth concernant un Français de "l'intérieur" et une Alsacienne, j'ai trouvé une mention marginale datée de 1942 disant que l'épouse, Dorothea CHAUVEAU, s'est appelée SCHOWER en application d'une décision du "Landkommissar" de Wissembourg du 12.10.1942.
Ce genre de modification du patronyme était-il courant à cette période, concernait-il tous les noms à consonance francophone où est-ce un cas particulier ? Je sais que les prénoms étaient germanisés mais pas les noms de familles.

Merci.
Blanche Duchatel

Re: Germanisation du patronyme en 1942

Message Publié : 13 Mai 2015, 17:57
par philippe ludwig
Bonjour,

Le pasteur germanophile Karl Eduard BERRON (1898 - 1983) (Bopp 325) a eu son nom transformé en BERRUNG par jugement à Haguenau du 29.06.1944 cf. son acte de naissance à Strasbourg du 13.01.1898 n° 134.

Cordialement
Philippe

Re: Germanisation du patronyme en 1942

Message Publié : 13 Mai 2015, 19:48
par bduc67
Bonsoir

Merci Philippe pour votre réponse.

Ce serait donc à la demande de l'intéressé que se faisait la transformation du nom ou y avait-il obligation dans certains cas ? pour avoir un poste dans la fonction publique par exemple ?

Cordialement

Blanche

Re: Germanisation du patronyme en 1942

Message Publié : 15 Mai 2015, 20:52
par Engels
Pour avoir une vue exacte de la situation résultant du décret du 12 mars 1941 concernant l'obligation de germaniser les noms et prénoms (de toutes les personnes résident en Alsace), suite à "la réintroduction le la langue maternelle allemande", je vous conseille la lecture du document:
Die französischen Personenstandsurkunden im linksrheinischen Deutschland : ein Leitfaden für Standesbeamte und Ahnenforscher von Friedrich Schwan
( à défaut ce document est consultable à la BNU)

Re: Germanisation du patronyme en 1942

Message Publié : 16 Mai 2015, 13:10
par Wolff
J'ai le souvenir qu'il existe aux Archives du Bas-Rhin un versement (série AL sans doute) de cette commission de germanisation systématique.
Un ancien membre du CGA, M. Haug, alors directeur du lycée de Haguenau, en faisait partie. Il m"a raconté que la commission voulait trouver des équivalents allemands des noms français aussi proches que possible phonétiquement ou étymologiquement et donc avançait lentement dans ses travaux. Cette lenteur exaspéra le Gauleiter qui brusqua les choses, ce qui amena Haug à démissionner. L'épuration, après 1945, l'a cependant condamné comme pronazi à l'exil.
CW

Re: Germanisation du patronyme en 1942

Message Publié : 22 Mai 2018, 08:54
par SCHATZLE
Engels a écrit :Pour avoir une vue exacte de la situation résultant du décret du 12 mars 1941 concernant l'obligation de germaniser les noms et prénoms (de toutes les personnes résident en Alsace), suite à "la réintroduction le la langue maternelle allemande", je vous conseille la lecture du document:
Die französischen Personenstandsurkunden im linksrheinischen Deutschland : ein Leitfaden für Standesbeamte und Ahnenforscher von Friedrich Schwan
( à défaut ce document est consultable à la BNU)


Bonjour "Engels"
Je rejoins le forum pour la première fois et mon attention se porte sur le décret du 12 Mars 1941 de l'obligation de germaniser les noms.....
J'aimerai bien lire le document que vous indiquez mais je ne lis ni parle l'allemand puisque mon aïeul SCHAETZEL Georges a opté pour la France le 10.09.1872.
En effet, notre nom a été germanisé en SCHÄTZLé. Quel autre moyen existe-il pour en prendre connaissance ?
Qu'est-ce-que la BNU ? où se trouve-t-elle ?
Bien cordialement
Madame Jo SCHATZLE

Re: Germanisation du patronyme en 1942

Message Publié : 01 Juillet 2018, 15:37
par eherrbach
Bonjour,

La BNU est la Bibliothèque nationale universitaire, de Strasbourg.

Je me souviens aussi d'un article dans, je crois, la Revue d'Alsace qui traite de la germanisation forcée des patronymes (et toponymes) durant l'occupation nazie. Exemples : Didierjean > Dieterhans, Drouan > Druhahn, Leroux > Löru, Guiot > Gio, etc.

Bel été à tous